Vieille de plusieurs centaines d’années, la bourse constitue un excellent lieu où l’on peut facilement et rapidement échanger tout ce que l’on veut. Autant d’années se sont écoulées et l’engouement qu’on lui voue ainsi que l’attrait qu’elle présente n’ont cessé de grandir partout dans le monde. Cette admiration est d’autant plus importante qu’aujourd’hui, de nouveaux produits financiers notamment les contrats à termes, les CFDs, et bien d’autres toujours aussi attirants, voient le jour. Cependant, si tous présentent un réel avantage, il semble important d’en maîtriser tous les contours pour espérer rester longtemps actif sur le marché.

Qu’est-ce qu’un contrat à terme ?

Un « future », ou un « contrat à terme » en français, est un contrat particulier, typique du marché boursier qui lie d’obligations deux parties ; une acheteuse et une autre vendeuse. Bien qu’il soit liquide et qu’il peut être cédé facilement à une autre personne, c’est un réel engagement que chaque partie cocontractante doit respecter. Et, aucune partie ne peut se soustraire à ses obligations, quels qu’en soient les effets sur elle.

Si vous comptez trader ce produit financier, il semble plus avisé d’ouvrir un compte chez un courtier homologué et reconnu ou dans une institution financière telle que Saxo banque.

En quoi consiste ce type de contrat ?

Un « future » est un engagement de vente selon lequel la partie vendeuse s’engage à libérer à une autre partie acheteuse un bien, de quelque nature. La subtilité et la particularité ici, c’est que la vente ne s’effectue pas sur le moment, mais porte sur le futur.

Par exemple, deux personnes s’entendent sur la vente de dix tonnes de blé à 200 euros la tonne pour quatre ans. À l’échéance, deux cas peuvent se présenter :

  • le prix de la tonne enfle de 10 % par exemple et les dix tonnes, sur le marché actuel, valent 24 000 euros. Quand bien même le cours aurait augmenté, le vendeur devra livrer les dix tonnes à 20 000 euros s’il est inclus une option de livraison dans le contrat. Dans le cas d’une option avec règlement financier, le vendeur devra payer la différence de 4 000 euros à l’acheteur ;
  • le prix de la tonne baisse de 10 % et les dix tonnes valent, sur le marché actuel, 16 000 euros. Dans ce cas, c’est l’acheteur qui perd puisqu’il doit payer 20 000 euros pour obtenir un produit qui vaut 16 000 euros.

De quoi être informé pour trader convenablement les futures ?

La première, sinon la plus importante action à effectuer pour devenir un trader de futures rentable, c’est de suivre une formation de trading de qualité. Vous serez confronté par moment à de nombreuses difficultés. Mais pour l’enjeu que présente une telle formation, elle en vaut vraiment la chandelle.

En outre, en dehors de vos compétences, la plateforme ou le courtier par lequel vous passerez vos ordres compte aussi beaucoup. Bien que toutes les plateformes de trading vous promettent de vous fournir une expérience des plus réussies, il faudra demeurer pointilleux dans le choix du courtier. En effet, il faudra trouver le courtier qui propose les meilleurs instruments de trading et surtout celui qui correspond à votre profil de trader.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here